L’histoire

 

COMMENT IL NAÎT

L’expérience du Festival Sete Sóis Sete Luas naît de la curiosité et de l’audace d’un groupe d’étudiants italiens et grâce à l’appui d’un écrivain portugais.

Des jeunes rêveurs avec la passion du théâtre fondent le Groupe Théâtral “Immagini” (Images) en 1987. Certains d’entre eux, en 1991, poussés par le désir de franchir les frontières italiennes, s’envolent vers l’Alentejo (Portugal). Ici ils réalisent différents spectacles avec succès et prennent contact avec José Saramago qu’ils invitent à Pontedera. L’écrivain portugais non seulement accepte l’invitation, mais aussi leur donne les droits d’auteur pour l’Italie de son livre L’ année 1993. A partir de ce moment, un échange culturel riche et original entre l’Italie et le Portugal commence. De 1993 jusqu’aujourd’hui, de nouveaux pays ont adhéré: Grèce (1993), Espagne (1997), Cap Vert (1998), France et Maroc (2005), Israël (2006), Croatie (2008), Brésil (2009), Roumanie (2012), Slovénie et Tunisie (2013) en privilégiant les localités périphériques et pas les grands centres.

 

UN PRÉSIDENT D’HONNEUR MILITANT ET UN SYMBOLE ILLUMINISTE

José Saramago a donné au Festival les instruments philosophiques et concrets pour commencer ce fantastique voyage à travers la Méditerranée et le monde lusophone. Le Festival a choisi de s’inspirer des valeurs présentes dans son œuvre « Mémoriel du Couvent » dont les personnages sont des rêveurs avec un esprit visionnaire qui vivent dans l’Europe du Moyen âge, opprimés par une inquisition intolérante et ténébreuse. Baltazar Sete Sóis et Blimunda Sete Luas créent la “passarole”, la machine volante, qui est le symbole du Festival pour son pouvoir évocateur: elle représente la métaphore du rêve et de la liberté utopique. Le Festival veut utiliser la capacité de l’art, de la musique et de la littérature pour pousser le regard au delà de notre temps.

 

QU’EST-QUE C’EST

– Un Réseau culturel de 30 villes issues de 13 pays différents – Brésil, Cap Vert, Croatie, Espagne, France, Grèce, Israël, Italie, Maroc, Portugal, Roumanie, Slovénie et Tunisie– qui privilégie des relations directes entre les gens et les artistes;

– Un voyage dans la Méditerranée et dans le monde lusophone : un voyage fait de rencontres. Les artistes, les operateurs culturels, les spectateurs sont impliqués dans ces actions de mobilité internationale ;

– Un Festival qui cherche les personnes et pas les places

– Un Festival de la création musicale : produit chaque année une ou plus orchestres multiculturelles ;

– Promoteur du tourisme culturel : le public peut suivre le Festival dans les différentes étapes de son voyage dans le monde lusophone et méditerranéen ;

 

PRIX ET RECONNAISANCES INTERNATIONALES

– 2 fois le Programme Kaléidoscope de la Commission Européenne;

– 6 fois le Programme Culture 2000 de la Commission Européenne, et 1 fois le Programme Interreg Medocc;

– Le 20 Janvier 2009 et le 23 Janvier 2013 le Festival a été présenté au Parlement Européen de Bruxelles lors d’une audition spéciale ;

– Le 16 Avril 2009 le Festival a reçu l’important prix espagnol “Caja Granada” pour la Coopération internationale. Le Prix de 50.000 euro a été utilisé pour la construction d’un nouveau Centrum SSSL à Ribeira Grande, dans l’île de Santo Antão au Cap Vert.

 

Download brochure